SERIE « Ici Maintenant »

« Je suis souvent à « l’affût » comme un chasseur, de petit moments qui durent seulement quelques secondes. Des moments drôles ou des scènes de film ou des croisements impromptus. Je n’y pense pas avant, je suis juste prêt. J’en rate beaucoup, et j’en réussi quelques uns. Je ne sais pas si ce sont des « instant décisifs » comme aurait dit Cartier-Bresson, mais ce sont des moments que je vois comme par miracle arriver devant moi. Je découvre souvent après coup certains détails heureux. Je suis juste aimanté par l’action, le mouvement que je cadre avec une géométrie inconsciente. »

SERIE « Grâce »

« Il arrive que des photos me remplissent d’une émotion très particulière : la grâce inouïe de certains instants, visages, présences, moments de magie perceptible ou amour présent dans l’air. Je n’ai pas d’autre mot que « grâce » pour décrire ces images. »

SERIE « New York, New York »

« Je suis allé récemment pour la première fois à New York. J’ai été ébloui par l’extraordinaire territoire photographique qu’est la ville. Plusieurs mondes et réalités se côtoient. Pour moi on est très loin des clichés véhiculés par l’imagerie traditionnelle  (série TV, cinéma, magazines, …). La réalité est incroyablement plus riche et sympathique. Plus dure parfois également. New York est un théâtre d’innombrables scènes et situations à photographier où chacun est dans sa propre fiction. »

SERIE « Manimals »

« Pour moi, les animaux ont une âme. Je leur trouve même très souvent une présence et une ressemblance troublante avec l’Humain. En tous cas, ils nous communiquent leurs émotions avec force. J’aime capturer une essence d’eux, de leur animalité, mais aussi de leurs émotions. »

SERIE « Shadows of our forgotten ancestors »

« Que représentent les statues et sculptures publiques ? Elles sont comme des ombres du passé. Elles ont un présence forte et participent énormément à la perception inconsciente que nous avons d’un lieu, d’une ville ou d’un pays. Durant mes voyages photographiques, j’ai toujours gardé un oeil, une attention pour ces personnages de pierre qui « m’appelaient ». Elles sont vraiment pour moi les ombres de nos ancêtres oubliés. »